Lexique  
A

Accueil de jour

Destiné à lutter contre l'isolement social, s'efforçant de prévenir l'épuisement des aidants et de reculer l'entrée en institution, cette structure dite " de répit " reçoit les personnes de 60 ans et plus présentant une détérioration intellectuelle mais conservant une certaine autonomie physique, n'ayant pas de troubles du comportement graves et vivant encore à domicile. L'accueil se fait une ou plusieurs fois par semaine, de manière régulière ou ponctuelle, à la journée ou à la demi-journée lors desquelles sont proposées un certain nombre d'activités, régulières et de qualité, qui oeuvrent à préserver , maintenir voire restaurer l'autonomie des personnes atteintes de troubles démentiels et de permettre une poursuite de la vie à domicile dans les meilleures conditions possibles.

Accueil familial

Il s'adresse aux personnes de plus de 60 ans d'être accueillies dans famille d'accueil différente de la leur, qui leur offre également une ambiance et un environnement agréable. L'objectif est de soulager la famille du patient, de répondre à une situation de crise passagère ou d'entourer une personne seule et isolée, et de préparer le retour à domicile ou à défaut d'anticiper l'entrée en institution.

AGGIR

Cette grille nationale d'évaluation (Autonomie, Gérontologie, Groupe Iso Ressources), reconnue par l'ensemble des acteurs de la filière sanitaire et médico-sociale, permet d'évaluer le degré de dépendance auxquels correspondent des besoins d'aides et de soins comparables. Elle est notamment utilisée pour mettre en place l'Aide Personnalisée d'Autonomie (APA) ou en institution pour évaluer la perte d'autonomie. Il existe six groupes, du niveau 1, relatif aux personnes âgées ayant perdu leur autonomie mentale, corporelle, locomotrice et sociale, et nécessitent une présence indispensable et continue d'intervenants, au niveau 6 qui regroupe les personnes qui ont toujours leur autonomie pour les actes de la vie courante.

Agnosie

Trouble affectant la reconnaissance visuelle des objets, des images, des couleurs ou des visages.

Aide-ménagère

Véritable soutien du maintien à domicile, elle intervient à domicile auprès de toute personne qui en ferait la demande. Elle n'est pas habilité aux soins à la personne mais prend en charge : entretien du logement, du linge, courses, préparation du repas... Intégrée ou non dans un service d'aide à domicile, de plus en plus engagé dans un programme de formation professionnelle continue, elle a également une action relationnelle importante avec les patients, son entourage et autres professionnels du domicile, et peut les alerter sur le glissement vers une plus grande dépendance qui pourra conduire alors à l'entrée en institution.

Aide-soignante

Sous la responsabilité et en collaboration avec une infirmière, elle accompagne les personnes dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et effectue les soins liés aux fonctions d'entretien et de continuité de la vie, contribuant ainsi à leur bien-être et à leur faire recouvrer autant que possible leur autonomie.

Allocation Personnalisée à l'Autonomie (APA)

L’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA) est une prestation destinée en prendre en charge les conséquences de la perte d’autonomie de la personne âgée et leur est accordée par le Département en fonction du degré de dépendance évalué selon la grille AGGIR.

Amnésie

Trouble consistant à une perte ou une diminution de la mémoire.

Aphasie

Trouble du langage oral et/ou écrit.

Apraxie

Trouble affectant l'utilisation des objets.

Assistante sociale

Sa mission est de venir en aide aux personnes ou aux familles pour améliorer leur situation sociale, économique ou culturelle, surmonter leurs difficultés et faciliter leur adaptation dans la société. Au sein des services municipaux, départementaux, des administrations ou institutions spécialisées (hôpitaux, services de la sécurité sociale ou caisses de retraite), elle intervient pour régler avec les partenaires locaux des problèmes liés au grand âge : droits, aides et allocations, constitution de dossiers de demande d'aides, participation à des groupes d'aide aux aidants...

Auxiliaire de vie sociale

Diplômée (DEAVS), elle assure une aide aux personnes très dépendantes, physiquement ou psychiquement, dans les actes essentiels de la vie : lever, coucher, toilette, aide aux repas et aux démarches administratives simples. Elle peut se voir attribuer les missions d'une aide-ménagère mais apporte surtout aux personnes aidées un soutien psychologique et un lien avec l'environnement social et familial.